- Accueil
- Presentation
- Bilan
- Nos activités
- Les membres
- Nos partenaires
- Nos locaux
- Media
- La galerie
- Nos vidéos
 
- Bulletin d'adhésion
- Nos coordonnées
- Nous ecrire
- Faire un don
 
- Les choses à faire
- Le chevreuil
- Le hérisson
- La chauve-souris
- L'écureuil
 








L'écureuil

1. Définition

L'Écureuil d'Eurasie ou Écureuil roux a pour nom scientifique Sciurus vulgaris. Cet écureuil est un petit rongeur arboricole et diurne de la famille des Sciuridés.

2. Description

Il pèse entre 200 et 400 grammes pour une taille totale de 36 à 45 cm, dont 16 à 20 cm pour sa longue queue étant aussi longue que le corps.
Son pelage s'épaissit et s'allonge en hiver, ce qui rend les "pinceaux" des oreilles plus visibles.
Sa couleur varie du roux clair au brun-noir selon les saisons, le ventre est blanc.
Une longue queue « en panache » lui sert de balancier et de gouvernail lorsqu'il grimpe ou bondit, mais aussi de signal optique en période d'accouplement ou pour exprimer certaines « émotions ».

3. Mode de vie

Sciurus vulgaris est arboricole. On le trouve donc à proximité des bois et dans les forêts, notamment dans les forêts anciennes où il mène une vie individualiste, marquant ses itinéraires de repères olfactifs qu'il semble être seul à reconnaître, et cachant des stocks de graines ici et là. Il ne perd son aversion pour ses congénères que lorsque la nourriture abonde, comme dans certains parcs.
Il pratique régulièrement le toilettage pour éliminer les parasites qui peuvent coloniser son pelage. Il pratique pour cela les bains de poussière ou d'herbes, amassant aussi à cet effet des herbes, des mousses et des lichens dans des trous ou dans des souches d'arbres.
La longévité, en liberté, est au maximum de 6 à 7 ans et 10 ans en captivité. Les causes de mortalité sont la famine, le trafic routier et les prédateurs (martre, rapaces diurnes et nocturnes, chiens et chats domestiques). Dans une population, la mortalité estimée à 70 % avant 1 an. La survie est meilleure par la suite (74% de survie annuelle chez les adultes).

4. Alimentation

Dans la nature
Sciurus vulgaris cherche sa nourriture d'abord à la cime des arbres, surtout en début et en fin de journée: noix, noisettes, graines des arbres, bourgeons, écorces, insectes, œufs et jeunes oiseaux encore au nid, mais il peut aussi descendre s'installer sur une souche d'arbre pour y ouvrir plus aisément les graines récoltées. Parfois on le surprend même à explorer garages et greniers ! N'ayant pas de garde-manger dans son nid, l'écureuil aménage des caches sans logique apparente, soit au sol, souvent près du pied des arbres, soit dans les arbres, par exemple à la fourche de branches. On a récemment découvert qu'il consomme aussi d'importantes quantités de champignons souterrains. Il est possible qu'on puisse ainsi expliquer la bonne germination des glands ou noisette qu'il enterre et oublie, ces espèces vivant en symbiose avec de tels champignons. L'écureuil, en oubliant certaines de ses caches de nourriture pourrait ainsi contribuer, non seulement à la plantation de nombreux arbres, et à leur bonne mycorhisation mais aussi à la dispersion des truffes.

Au centre
- graines, noisettes, noix, eau.
- Pour les petits, nous leur donnons des biberons de lait pour chatons, et nous les mettons sur des tapis chauffants

5. Habitat

Dans la nature
L'écureuil se construit plusieurs nids avec des branchettes et des brindilles, de forme ronde et un diamètre externe de 50 cm, et dont l'intérieur est tapissé de mousse et d'herbe. L'entrée du nid est positionnée vers le bas. Ils protègent l'animal, en particulier lors du repos hivernal: Sciurus vulgaris ne fait pas d'hibernation complète, il visite ses cachettes pour y prendre sa nourriture, en cas de mauvais temps, il peut tenir plusieurs jours sans sortir. il occupe volontiers les nichoirs qu'on lui offre, s'il y a de la nourriture à proximité. Il peut alors devenir assez familier.

Au centre
Nous les mettons dans de grandes cages entourées de fil de fer de 3 mètres de long par 1m de large et 2 m de haut dans lesquelles nous disposons des branches, des feuillages et des abris, troncs, etc…

6. Remise en liberté

Nous les relâchons soit sur le site trouvé ou en milieu adapté ( ex : dans les bois) toujours en fonction de la météo.


© Sauve Qui Plume (version actuelle : 1.0) 2007-2016 - Tous droits réservés