- Accueil
- Presentation
- Bilan
- Nos activités
- Les membres
- Nos partenaires
- Nos locaux
- Media
- La galerie
- Nos vidéos
 
- Bulletin d'adhésion
- Nos coordonnées
- Nous ecrire
- Faire un don
 
- Les choses à faire
- Le chevreuil
- Le hérisson
- La chauve-souris
- L'écureuil
 








La chauve-souris

1.Définition

L’ordre des chiroptères ( chiroptera) regroupe les mammifères volants, communément appelés chauves-souris.
En français, le terme chauve-souris dérive du latin tardif cawa-sorix à travers sa déformation en calve-sorix ; cawa signifie chouette et calve chauve. Le terme chiroptère dérive du grec kheir : la main et ptéron l’aile.

2.Description

L'écholocation n'est bien développée que chez les microchiroptères. Généralement actifs la nuit, ils peuvent se diriger dans l'obscurité en émettant des ultrasons qui se répercutent sur les insectes et recueillies par les chiroptères qui écholocalise ainsi ses proies et les obstacles.
Les chiroptères sont les seuls mammifères doués du vol actif, à distinguer du vol plané que pratiquent les écureuils volants, les phalangers ou les galéopithèques. Ils se déplacent dans les airs grâce à une aile formée par une membrane de peau entre le corps, les membres et les doigts. Ils ne se posent qu'exceptionnellement au sol et s'y meuvent maladroitement. Ils se reposent en se suspendant aux aspérités par les griffes des orteils.
Dans les zones cultivées, habitées ou subissant la déforestation, de nombreuses espèces de chiroptères sont en forte régression ou ont localement disparu. Certaines font l'objet de plans de restauration ou bénéficient d'un statut de protection, notamment en France.

Les ailes et le vol
Les os de l'avant-bras, les métacarpes et les phalanges du deuxième au cinquième doigt sont très allongés. Ils forment la structure de l'aile dont la surface portante de l'aile (ou patagium) est un repli de peau contenant un très grand nombre de vaisseaux sanguins, de nerfs et de muscles. Le tissu qui forme l'aile des chiroptères est l'un de ceux qui se régénère le plus rapidement dans tout le règne animal. Sa forte vascularisation permet la régulation thermique par contact avec l'air lors de l'activité.
Le pouce n'est pas compris dans le patagium et est pourvu d'une griffe. La membrane située entre le talon, l'extrémité de la queue et le bassin – que l'on nomme uropatagium – peut servir, lorsqu'elle est large, à attraper les insectes ou accueillir les petits pendant la mise bas. Comme chez les oiseaux, le sternum forme une crête (le bréchet) où s'attachent les puissants pectoraux.

L’ouïe
La majorité des chiroptères se dirigent grâce à l'écholocation — le même principe que le sonar. C'est en 1791 que Lazzaro Spallanzani a démontré que, aveuglée, la chauve-souris pouvait encore se déplacer efficacement, mais rendue sourde, elle n'en était plus capable.

La vision
Les chauves-souris ont une excellente vision nocturne, confortée par leurs capacités d'écholocation (elles peuvent néanmoins se prendre dans des filets fins). Elles peuvent être éblouies ou perturbées par l'éclairage artificiel extérieur

3. Mode de vie

Les microchiroptères sont nocturnes se servent surtout de l'écholocation pour chasser et se repérer la nuit.
Les chauves-souris dorment en général 20 heures par jour, la tête en bas.

4. Habitat

Dans la nature
- Les cavités souterraines : grottes, anciennes carrières, caves, souterrains, tunnels… Durant l'hiver, c'est le lieu d'hibernation d'une majorité d'espèces, et en particulier des cavernicoles : les trois espèces de rhinolophes, le grand murin, le murin à moustaches, le minioptère), etc... D'autres espèces y passent ou y séjournent plus ou moins longtemps. Ces cavités souterraines ont pour la plupart une température trop basse pour la reproduction.
- Les cavités des arbres pour les espèces sylvicoles durant l'hibernation et la reproduction : les noctules, la barbastelle, l'oreillard roux, le murins de Bechstein et le murins de Natterer. Pour d'autres espèces ce sont des gîtes secondaires.
- Les bâtiments dans les endroits où la chaleur s'accumule comme lieu de reproduction, greniers et combles pour les murins et le grand et le petit rhinolophe ou fissures et petites cavités pour les petites espèces, pipistrelles et barbastelles.
- Le dessous des ponts est souvent un gîte de transit.
Une bonne connaissance de leurs exigences écologiques permettrait de préserver leurs gîtes traditionnels d'hibernation en particulier les grottes et les carrières et, pour remplacer la disparition de certains autres gîtes, l'installation de nichoirs (briques creuses sous les ponts, bûches creuses dans les milieux arborés ou planchettes dans les greniers). Le taux de colonisation de tels nichoirs est cependant très variable en fonction du type de nichoir, de leur position et de la région où ils ont été posés.

Au centre
Nous mettons les chauve-souris dans des garde-manger dans une pièce fraîche, obscure et calme.

5. Alimentation

Dans la nature :
Les microchiroptères se servent de l'écholocation pour trouver leur nourriture. Leur régime alimentaire est très varié

Au centre :
Nous les nourrissons tous les jours en été et tous les 3 jours durant la période d’hibernation
Régime alimentaire :
- vers de farine
- coléoptères
- larves tègnes
- papillons
- moriots
En complément nous leur donnons des vitamines 1 fois par semaine.
Pour les nourrir, nous utilisons des pinces à épiler ou l’assiette, pour les faire boire nous nous servons d’une pipette ou d’une assiette .
Nous pesons les chauves-souris tous les jours au début puis tous les 3 jours.

Accueil:
A l’arrivée d’une chauve-souris, nous faisons un premier diagnostic, nous nous référons à un vétérinaire si besoin. Ensuite nous les pesons, nous les mettons sous une cloche afin de les observer (saignements éventuels, alimentation, etc…)

6. Remise en liberté

Trois options possibles :
- Pour les jeunes, dans un premier temps, nous pouvons les amener à Bourges dans une salle de vol afin de voir si elles sont en capacité de voler ou non.
- Nous disposons au centre d’un nichoir. Nous y déposons les chauve-souris à l tombée de la nuit pour un envol, ceci toujours en fonction de la météo.
- Nous les remenons dans le site où nous les avons trouvé ou dans un site approprié.


© Sauve Qui Plume (version actuelle : 1.0) 2007-2016 - Tous droits réservés