- Accueil
- Presentation
- Bilan
- Nos activités
- Les membres
- Nos partenaires
- Nos locaux
- Media
- La galerie
- Nos vidéos
 
- Bulletin d'adhésion
- Nos coordonnées
- Nous ecrire
- Faire un don
 
- Les choses à faire
- Le chevreuil
- Le hérisson
- La chauve-souris
- L'écureuil
 








Le chevreuil

1. Définition

Le Chevreuil (Capreolus capreolus) est une espèce de cervidé européen et asiatique, du sous-ordre des ruminants, qui vit dans les forêts de feuillus ou mixtes (feuillus et conifères).

2. Description

C'est un animal agile et rapide, à la robe brunâtre et à la face plutôt grise, qui peut atteindre 60 à 70 cm de haut et 95 à 140 cm de long, 15 à 30 kg (35 dans un habitat très riche), et vivre jusqu'à 15 ans (la plupart ne dépassant toutefois pas 6 ou 7 ans).
Il porte des bois caducs (qui tombent chaque année) et plutôt courts. Le chevreuil est dit anoure (c'est-à-dire sans queue) et artiodactyle (il marche sur deux doigts porteurs, à chaque membre).
 âge égal, le mâle pèse 2 à 3 kg de plus que la femelle.
Pelage : celui du faon est tacheté durant deux mois. Le chevreuil subit deux mues par an, au printemps (le pelage devient roux vif) et en automne (le pelage vire au gris-brun), avec une mue plus précoce chez les jeunes. En hiver, certains chevreuils ont la base du cou ornée d'une ou deux tâches claires, dites serviette.
La tâche claire et érectile qui orne le fessier est dite miroir ou rose ; d'un blanc pur en hiver, elle devient jaunâtre en été.
Dimorphisme sexuel : Le brocard a un corps plus trapézoïdal, au centre de gravité porté vers l’avant. Hormis en novembre-décembre, ses refaits et ses bois le distinguent de la femelle. En hiver, son miroir en forme de rein ou de haricot (alors que celui de la femelle a une forme de cœur) le distingue, de même que son pinceau pénien (de profil). La chevrette a un centre de gravité porté vers l'arrière et ne porte pas de bois.
Age : il est déterminé par l'observation des dents de la mâchoire inférieure.
Le mâle est appelé brocard (à un an le mâle porte des "broches" d'où le nom de brocard) ; la femelle, chevrette ; le jeune avant 6 mois, faon ; le jeune entre de la mue d'automne à un an, chevrillard. Le chevreuil est parfois appelé cabrol.

3. Mode de vie

Le chevreuil fréquente surtout des régions ayant une densité de 50 % de feuillus et 50% de conifères. Le chevreuil est présent en Europe et en Asie où il peut atteindre 20 à 30 têtes pour 100 hectares.
Il vit dans des milieux variés : bois, forêts de feuillus ou de conifères, bosquets à végétation herbacée variée ou clairières. Les taillis sous futaie avec espaces dégagés lui sont favorables. On le trouve aussi dans des champs et des prairies, ainsi que dans des parcs et réserves fauniques. Il est sédentaire, sauf dans la période du rut où le mâle se déplace pour aller féconder le plus grand nombre de femelles sur son territoire. Ses mœurs sont surtout crépusculaires, mais il est aussi visible en plein jour. Il peut vivre en solitaire, par couple ou en groupes familiaux (hardes) composés d'une ou plusieurs femelles et de leurs faons. En général, les troupes de 10 à 15 têtes se forment seulement en automne et en hiver. En dehors du rut, les mâles sont plutôt solitaires. Excellent coureur et sauteur, le chevreuil nage aussi très bien, mais il ne choisit cette option que lorsqu'il y est obligé ou lorsqu'il est menacé. En présence d'un danger, les faons sont souvent « abandonnés » provisoirement par les femelles. Plus âgés, au cours de la fuite, ils suivent leur mère.

4. Alimentation

Dans la nature :
Il consomme des plantes sans intérêt commercial, mais peut aussi consommer des bourgeons, feuilles et jeunes branches d'arbres (ces dégât sont dits « abroutissements », pour les distinguer des frottis qui sont un marquage du territoire.
C'est un animal réellement forestier, dont le système digestif digère peu ou mal les foins et graminées sèches qui sont les plantes les plus fréquentes en milieu non forestier (sauf au printemps et sauf dans certains milieux cultivés)1. Néanmoins, depuis quelques décennies, les chevreuils ont modifié leurs comportements et se font nombreux et fréquents dans les champs où ils profitent notamment des cultures d'hiver.
La diminution de la présence humaine en milieu rural, liée à l'exode rural et à la mécanisation agricole, pourrait avoir favorisé ce phénomène, de même que le recul des prairies et du bocage.
Au printemps et en été, le chevreuil consomme en forêt les feuilles de nombreux arbres feuillus (chêne, charme, érable, cornouiller...), beaucoup de graminées, et quelques dicotylédones. En hiver, il consomme les ronces, la bruyère callune, le lierre sur les troncs et quelques autres végétaux ou champignons. Il mange aussi des glands, des faînes, et parfois n'hésite pas à consommer certaines cultures d'hiver (luzerne notamment). Friands de sel, les chevreuils lèchent les blocs de sel dès leur mise en place par les chasseurs qui peuvent ainsi fixer une population.

Au centre :
Nous les nourrissons à l’aide de granulés pour chevreuil, de foin, d’eau.
Pour les jeunes, nous leur donnons du lait pour chevrette à raison de 5 fois par jour.

5. Habitat

Dans la nature :
Nous les trouvons dans les forêts, clairières.

Au centre :
Nous avons à disposition un enclos spécifique de 10mètres par 6 mètres, arborés, entourés de brandes, ainsi qu’un abri spécifique (voir annexe)

4. Remise en liberté

Remise en liberté très délicate étant donné que ce sont des espèces qui s’imprègnent rapidement de l’homme. Le plus souvent, nous devons les relâcher dans des centres spécialisés


© Sauve Qui Plume (version actuelle : 1.0) 2007-2016 - Tous droits réservés